Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Spécial Défense

LH Aviation se bat pour son drone tactique

20 Juin 2017 , Rédigé par Spécial Défense Publié dans #France, #Drone, #Militaire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pro.avia 10/08/2017 13:53

Ceci est une lettre ouverte, que dis-je, un appel au secours de salariés aux actionnaires de la société LH Aviation. S’il vous plait, aidez-nous et sauvez nos emplois et vos investissements.
Aujourd’hui, après un an de prise de contrôle par la nouvelle direction, la situation tourne au désastre. Parmi les faits graves pouvant être aisément vérifiés il y a :
1) La perte de la totalité des clients et de la plupart des partenaires clefs, donnant lieu à procès.
2) Sous couvert de confidentialité, les comptes de la société n’ont toujours pas été déposés mais les résultats sont calamiteux. En un an les dettes ont subi une multiplication par quatre. La direction n’a toujours pas jugé bon de tenir les actionnaires au courant lors de l’Assemblée Générale Ordinaire, laquelle n’a toujours pas eu lieu alors qu’elle était prévue légalement avant fin Juin 2017, et cela malgré Le refus du report de date par le tribunal de commerce (CF. infogreffe).
3) Des pressions massives sont exercées sur le personnel, même les Délégués du Personnel sont menacés et savent ce qui leur arrivera s’ils protestent trop fort. Une procédure de licenciement est en cours contre l’un d’entre eux, qui doit servir d’exemple (sous un prétexte transparent, son tort ayant été de demander que s’applique à lui la convention collective).
Depuis le mois d’Avril quatre dépressions nerveuses ont été avérées et dix membres du personnel sont sur le départ, ou déjà partis. Deux sur démission à cause de conditions de travail inacceptables, quatre procédures de licenciement pour faute grave ou lourde (ne donnant aucun droit à une indemnité), un contrat non renouvelé, trois ruptures conventionnelles loin de suivre les règles établies par la législation du travail et la convention collective (chose qui n’est pas nouvelle de la part de cette direction qui semble prendre ces éléments légaux pour lettres mortes).
Une perte massive de compétences irremplaçables qui représentent de l’ordre de trente pour cent du personnel qualifié de l’entreprise (cela fait penser à un plan social dissimulé). Il est vrai que ce personnel qualifié ne sert pas à grand-chose dans une entreprise qui ne peut rien produire par manque de moyens de production depuis des mois.
4) Des procès à répétition, aussi bien au tribunal de commerce, qu’au tribunal d’instance, ou au prud’homme.

Délégué du Personnel attaqué, j’écris ce texte car mon ressenti personnel est que les actionnaires ne sont pas informé véritablement de ce qui se passe. Seul à oser évoquer les problèmes de fond, je suis rapidement devenu la bête noire de la direction actuelle qui souhaite me faire taire, à n’importe quel prix. Mon intégrité me contraint à faire savoir ce qui arrive, quels que soient les risques personnels encourus, et à me faire le porte-parole des employés soumis à des pressions inacceptables ou brutalement licenciés.
Le but étant de tenter de sauver ce qui peut l’être d’une société à laquelle j’ai consacré dix ans de ma vie et sacrifié mon mariage. Ceci afin surtout que les pressions cessent sur les employés avant qu’un drame n’arrive.
Comme je l’ai déjà dit ceci sera facile à vérifier, par exemple par un véritable audit mené par un organisme indépendant, et non cette parodie d’audit mené dernièrement par des membres du conseil d’administration. Sauvez LH Aviation ! Sauvez notre travail !
Jean Paul Brochand DP suppléant, représentant de section syndicale UNSA aux élections.