Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Spécial Défense

De retour à Belgrade, le nationaliste Seselj réunit ses partisans

15 Novembre 2014 , Rédigé par Spécial Défense Publié dans #Serbie

BELGRADE (Reuters) - Libéré pour raisons humanitaires par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), le nationaliste serbe Vojislav Seselj a réuni samedi plusieurs milliers de ses partisans dans le centre de Belgrade pour dénoncer la politique des autorités serbes.

Après près de douze ans de détention préventive aux Pays-Bas, Seselj, dont le procès pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre n'est pas encore achevé, a été autorisé à rentrer en Serbie en raison de la dégradation de son état de santé - il souffre d'un cancer du côlon.

Depuis son retour mercredi à Belgrade, l'ex-dirigeant du Parti radical de Serbie (SRS) a réitéré ses appels en faveur d'une "Grande Serbie", l'élément moteur des conflits en ex-Yougoslavie dans les années 1990, et s'est félicité de l'assassinat, en 2003, du Premier ministre réformateur Zoran Djindjic.

Il a également promis de se venger de ses anciens alliés aujourd'hui au pouvoir, l'actuel président serbe Tomislav Nikolic et son Premier ministre Aleksandar Vucic, qui ont rompu avec le SRS en 2008 et mènent une politique d'intégration à l'Union européenne.

"Nous n'attendrons pas la fin du mandat du gouvernement. Nous aurons des élections l'année prochaine, il nous faut une nouvelle politique économique", a-t-il lancé samedi aux quelque 5.000 partisans venus l'écouter en meeting, sur la place de la République.

Seselj, qui est âgé de 60 ans, a affirmé qu'il ne retournerait pas à La Haye même si le TPIY le juge coupable des chefs d'inculpation retenus contre lui pour avoir incité les campagnes d'épuration ethnique menées contre les communautés non serbes de Croatie et de Bosnie-Herzégovine.

Partager cet article

Commenter cet article